Blog

Quelle opinion les Français ont-ils des artisans ?

09/11/2017

Catégorie :General 
 
 
Que pensent les Français de l'artisanat et des artisans ? C'est avant tout une histoire personnelle. 70% des Français interrogés disent se sentir proche des artisans. Si le podium est occupé par les boulangers, coiffeurs et bouchers, les métiers du bâtiment ne sont pas oubliés. 26% des sondés disent se sentir proche de leur plombier, 24% de leur électricien et 18% de leur chauffagiste. Les maçons (15%), peintres (13%) et couvreur (10%) arrivent ensuite. Globalement, les français sont 94% à avoir une bonne opinion des artisans, tous secteurs confondus. En détail, 78% ont une très bonne opinion, 76% une plutôt bonne opinion.
 
Une expertise reconnue
 
Interrogés sur les qualités qui définissent, selon eux, les artisans, les Français sont unanimes. Pour 94% d'entre eux, les artisans sont dépositaires d'un savoir-faire, travailleurs (93%) et compétents (91%). Mais pas que. Ils sont aussi à l'écoute de leur client (86%), soucieux du travail bien fait (86%), proches de leurs clients (85%), libres et indépendants (84%), créateurs et innovants (74%). En revanche, les français sont partagés sur les qualificatifs suivants : disponibles et respectueux des délais. En ce qui concerne la proposition "qui proposent des prix abordables", 58% des sondés jugent que cela "s'applique plutôt mal aux artisans".
 
Un vecteur d'emplois
 
Les français sont conscients du rôle économique de l'artisanat. Pour 93%, les artisans permettent de maintenir une économie locale mais aussi de créer des entreprises (85%) et de participer à la croissance économique du pays (84%). L'artisanat est aussi un formidable outil de formation pour les jeunes estiment 88% des sondés. Ils sont 77% à se dire prêts à conseiller l'apprentissage à l'un de leur proche ou enfant pour devenir artisan.
 
Si les Français ont globalement une bonne image de l'artisanat, ils ne sont pas forcément prêts à se lancer dans l'aventure. A la question : "Si on vous en offrait la possibilité, travailleriez-vous ou vous reconvertiriez-vous dans le secteur de l'artisanat ?", ils ne sont plus que 58% à répondre oui.
 
 
Source : Batiactu